Select Page

LES OBJECTIFS RÉALISTES ET LES RÊVES

Où sont les rêves ?

Les rêves d’enfants.

Les rêves d’antan.

A certains endroits du monde et même parfois au coin de notre rue, les rêves sont morts. Ils n’ont d’ailleurs jamais existé.

A d’autres endroits, ils ont été étouffés, écrasés et muselés.

Néanmoins, heureusement que certaines personnes ne renoncent pas à leurs rêves mais ils les gardent secrètement au fin fond de leur âme sans jamais pouvoir les manifester.

Cela reste des rêves.

Des rêves enfouis que l’on vient titiller tristement en pensant ne jamais pouvoir les toucher du doigt. Les concrétiser.

Savoir rêver est un antidote face au venin déversé dans ce monde.

Si on ne rêve pas, on perd tout forme d’espoir et accueillons la mort de l’âme en notre sein

 

IL Y A RÊVES ET RÊVES

Et oui, il y a rêves et rêves.

Il y a ceux qui rêvent d’un monde  »meilleur ». D’un monde dans lequel régnerait l’Amour, la Justice, l’Abondance et la Vérité. Un monde dans lequel l’harmonie intérieure serait en correspondance avec l’extérieur et où la Paix intérieure serait la LOI ABSOLUE.

Il y a du travail.

Au vu des circonstances extérieures, cela reste un  »rêve » dans lequel nous plongeons lorsque nous n’allons pas bien, lorsque l’espoir est une nécessité face à la dépression et morosité ambiante.

Il y en a d’autres qui rêvent d’exister, qui rêvent de grandes maisons, voitures, vacances luxuriantes, de pouvoir ou de jeunesse éternelle…

Une quête de  »liberté » bien que ce mot soit galvaudé.

C’est en ce sens que je perle de rêve et rêve.

Rêves d’absolu et rêves de matérialisme.

Chacun ses choix.

Ce qui est certain est qu’il existe des rêves parfois d’apparence inatteignables et des objectifs réalistes, c’est-à-dire des objectifs qui se trouvent être plus à notre portée.

Le problème d’un rêve est qu’il reste dans le domaine du rêve, de l’imaginaire ou de la pensée. Selon sa portée et sa grandeur, nous n’envisageons que très peu sa réalisation, sa concrétisation. Et pour cause, tout a été édifié autour de nous afin de nous rabaisser dans le dur, le terre-à-terre, l’ambition professionnelle, la dévalorisation de soi et l’importance des masques.

Et voilà que nous y croyons ! Que nous nous transformons petit à petit vers des robots-zombies et oublions notre âme d’enfant…

Et si les rêves reprenaient place dans l’âme de chacun ? Et si les rêves les plus Nobles devenaient une réalité ? Une réalité palpable…

Rêve ? Utopie ? Non, réalité. À certaines conditions : METTRE EN PLACE DES OBJECTIFS RÉALISTES ET ACCEPTER LES ÉTAPES À FRANCHIR. 

 

PROCÉDER PAR ÉTAPE

Le respect des paliers est très important pour manifester ne serait-ce qu’une partie d’un rêve.

Vouloir ressembler au Soleil alors que l’on se trouve pied sous terre n’est pas très réaliste, n’est-ce pas ? Cependant cela ne signifie pas que c’est impossible et qu’il faille donc laisser tomber.

Cela implique plutôt que cela prendra un peu plus de temps que celui d’un simple claquement de doigts.

En effet, j’insiste sur les objectifs intermédiaires : les petites actions à mettre en place tout en gardant comme ligne directrice l’objectif final : le rêve. L’idée Noble.

. Les étapes intermédiaires

Durant ces étapes intermédiaires, il y a des compétences à acquérir, des vertus à travailler et aussi des croyances à modifier.

Tout cela prend du temps et dépend du point de départ, du niveau dans lequel nous nous trouvons. Cela ne se fait pas du jour au lendemain !

Un enfant au CP qui veut devenir astronaute aura des qualités à développer, des connaissances à acquérir et des potentiels à exprimer. Il ne peut pas passer du CP à l’Université juste parce qu’il a  »envie » et il ne devrait pas non plus abandonner parce que ce rêve lui demandera beaucoup de travail et qu’il devra faire face à une certaine adversité.

Chaque chose en son temps.

. Transformer les rêves en objectifs réalistes

Il y a des différences entre ceux qui restent patauger dans des rêves et ceux qui vont dans le sens de leur réalisation.

Souvent c’est la persévérance.

La plupart du temps c’est la patience.

Très souvent c’est la Foi.

Il y a aussi et surtout les stratégies.

Raisonner en petits objectifs réalisables et à notre portée est une des clés car vous devez à tous prix éviter ce sentiment d’échec associé à un rêve trop lointain. Le sentiment d’échec est inutile et très souvent basé sur des croyances erronées.

Une fois l’objectif 1 est réalisé, hop on passe au deuxième puis au 3ème et ainsi de suite. Tout cela en ayant toujours le rêve en tête jamais atteignable en ligne droite.

Si cela se trouve même, le rêve ne sera jamais réalisé !

En effet, plus la distance entre votre état actuel et celui qu’implique votre rêve est grande, plus cela prendra de temps. Cependant, la réussite est celle d’avoir commencé à arborer le chemin, de s’être rapproché de l’idéal même sans jamais l’atteindre ! Sans oublier de s’arrêter de temps à autre afin d’admirer le chemin…

Prenons l’exemple d’une personne fumeuse, d’une trentaine d’années en surpoids qui veut courir un marathon en moins de 3h le mois prochain et qui n’a jamais fait de sport de sa vie.

Cela semble  »impossible » ! Celle-ci court plusieurs risques. Des blessures physiques diverses et surtout le fait de ne pas avoir réalisé son  »rêve » de se trouver en compagnie de grands coureurs du monde… Un sentiment d’échec, de démoralisation et d’abandon peuvent totalement nuire au moral et à l’estime de cette personne.

Et si cette personne s’y prenait autrement ?

Et si elle procédait par étapes ?

Cette personne devrait revoir plusieurs paramètres de changements dans son mode de vie afin d’aller dans la direction de son objectif : le fait de se remettre à une activité douce tout d’abord (puisqu’elle n’a jamais pratiqué de sport), de revoir son alimentation et de faire connaissance avec les nouvelles sensations que son corps lui transmet par rapport à ces nouveaux changements, etc…

Prendre le temps petit à petit afin d’intégrer les changements nécessaires qui vont lui permettre d’acquérir les nouvelles compétences acquises, les nouveaux comportements et les nouveux horizons qui se manifesteront.

Et bien c’est la même chose dans tout les domaines.

S’aménager un environnement correspondant, adopter de nouveaux comportements, acquérir de nouvelles capacités ou faire émerger celles endormies, modifier ses perceptions sur soi et sur la vie, etc…

Peut-être que cette personne, même dans 15 ans n’atteindra jamais son objectif pour diverses raisons. Cependant, si c’est son rêve qui l’a poussé à faire les changements nécessaires dans son existence alors cette personne aura sûrement amélioré divers aspects de sa vie : sa santé se ra plus équilibrée, son alimentation sera plus adaptée à ses besoins, elle aura appris des choses sur elle-même, son mental se sera renforcé et la liste peut être encore longue.

. Ne jamais abandonner mais procéder par étapes

À chacun sa propre méthode afin de définir les objectifs intermédiaires.

Certains ont développé cette capacité en ayant leurs propres méthodes, d’autres ont besoin d’être guidé dans ce domaine sachant que les méthodes ne manquent pas de nos jours…

Pour ma part, un mélange d’intuition et de rigueur me va bien.

Au delà de la méthode, une chose néanmoins très importante à mes yeux est celle de la patience et de la persévérance. Ces qualités se développent et se travaillent afin de toujours aller dans la direction de la manifestation de ses plus hautes aspirations.

Et vous ? Avez-vous des rêves cachés que vous pensez impossibles à réaliser ?…